autobloquant de différentiel WESMO

Différentiel

autobloquant de différentiel WESMO 7" by Drexler
3.272,50 € incl. 19 % TVA
2.750,00 € hors TVA
montage dans le différentiel démonté
415,31 € incl. 19 % TVA
349,00 € hors TVA
démontage et montage du différentiel dans la Caterham S3/SV
593,81 € incl. 19 % TVA
499,00 € hors TVA
démontage et montage du différentiel dans la Caterham CSR
772,31 € incl. 19 % TVA
649,00 € hors TVA


Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

3 + 11 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

DREXLER made – WESMO setup. Uncompromising qualitiy and a unique driving experience !

Certaines explications sont nécessaires pour justifier les avantages et le prix du différentiel autobloquant à lamelles WESMO by DREXLER

Ci-après la description des trois points principaux et les caractéristiques d’un autobloquant à lamelles.

.    La précontrainte d’un ensemble à lamelles

.    Les différents angles d’inclinaison des plaques de compression

.    La nature des lamelles

Certains autobloquants de différentiels à lamelles pour Caterham Seven existant sur le marché, perdant rapidement leur précontrainte (Preload) voire présentant une précontrainte considérablement indéfinie.

La précontrainte de l’ensemble à lamelles est importante pour des raisons diverses.

Un autobloquant ayant perdu la précontrainte fera des bruits désagréables lors d’une conduite lente dans les virages, car les lamelles alors pouvant se déplacer librement dans le différentiel et ainsi vibrer.

Ceci est bien sûr d'une grande importance dans la conduite routière, raison pour laquelle le Quaife ATB, un soi-disant différentiel Torsen, trouve sa justification et est très apprécié.

Malheureusement, ces différentiels Torsen présentent des inconvénients dus à la construction, comme par exemple : Ils tournent lorsqu’on décélère soudainement sur une route mouillée et patinent lorsque la roue non chargée n’est pas au sol, ce qui arrive en permanence sur piste. Avec un différentiel Torsen, on ne peut pas non plus bien conduire avec la pédale de l’accélérateur – Driften. Si l'on accepte ces inconvénients, le différentiel Torsen est une alternative peu coûteuse et sans usure à l’autobloquant ici présentée.

En raison de la précontrainte de l’ensemble à lamelles, la valeur de base autobloquante, de l’autobloquant de différentiel à lamelles est fixée d’office.

Maintenant, on pourrait penser que dans une voiture de sport, la valeur autobloquante de base n’a pas d’importance particulière puisque l’autobloquant à charge maximale se bloque de toute façon au maximum. Mais un aspect important est à noter. Du fait de la précontrainte, les deux roues motrices sont reliées l'une à l'autre et ne permettent pas la compensation de vitesse. C'est pourquoi on préfère une valeur autobloquante de base basse pour éviter un sous-braquage en conduite dans les virages lents.

On pourrait supposer pouvoir se passer complètement de la précontrainte car a.) : on reste indifférent aux bruits, b.) : on ne s’intéresse pas aux tolérances de montage et, le point le plus important, c.) : parce qu’on veut éviter à tout prix un sous-braquage dans des virages lents.

D'un autre côté, une valeur autobloquante élevée en accélérant, en particulier pour une Seven légère, est nécessaire pourque la roue non chargée ne patine pas, par conséquent la traction non plus, et pour qu’ainsi on ne perdra pas de temps précieux. Bien entendu, c’est également gênant avec une voiture routière, diminuant ainsi le plaisir de la conduite.

Mais à présent, il est difficile de maîtriser un ensemble à lamelles en association avec une valeur de blocage élevée en termes de conduite, comme le véhicule réagira très violemment aux changements de charge. Un changement de charges est particulièrement provoqué lorsqu’on veut trouver la meilleure adhérence dans les virages moyennant la pédale de l’accélérateur. (Changement de charge de roue / rupture de grip).

C'est pourquoi on dépend d'une précontrainte correcte, car c’est particulièrement dans des virages rapides, que l’on perd le plus de temps si jamais l'adhérence sur l'essieu arrière s’arrachait et que la pédale de l’accélérateur devait être relâchée, comme le véhicule soudainement survirera à grande vitesse. Ainsi, les autobloquants, prescrits dans la série de voitures de courses anglaises Caterham, doivent être révisés jusqu'à deux fois par an pour remettre la précontrainte à nouveau. On peut facilement s’imaginer quel effort il faudra faire à chaque fois, sans parler des coûts : démonter le différentiel, démonter l’autobloquant, réviser l’autobloquant, et remonter le tout à nouveau. Cela représente environ une journée de travail en plus des pièces de rechange très coûteuses.

C’est là que la qualité de l’autobloquant DREXLER joue un rôle important, cet autobloquant ne perdant pas la précontrainte. De ce fait des révisions régulières deviennent superflues. Le prix supplémentaire par rapport aux alternatives proposées est ainsi déjà compensé dès la première révision. L’autobloquant WESMO est, à part la maniabilité supérieure, le meilleur investissement.

Un autre aspect sont les angles d’inclinaison des anneaux de pression et le nombre des lamelles revêtues d’une matière particulière.

Au fil de nombreuses années, on a expérimenté encore et encore avec des angles d’inclinaisons réguliers et irréguliers. Par contre, comme normalement la Seven est toujours roulée avec des pneus ayant une bonne adhérence, une répartition de charge par essieu de près de 50/50 et est uniquement munie de moteurs à 4 cylindres, le couple de trainée en décélérant et au freinage est à négliger. Des autobloquants avec un angle d’inclinaison de 0° « ouvrent » pendant le fonctionnement de poussée et l’essieu arrière lors du freinage est ressenti sensiblement moins fort.

Après de nombreux tests de conduite approfondis au fil des années avec divers pilotes d’essai expérimentés, nous avons finalement trouvé l’angle d’inclinaison optimal avec un ensemble de lamelles correspondant.

Nous ne voulons pas entrer dans les détails sur du matériel des lamelles et du revêtement. Cela irait trop loin et n’apporterait pas d’éclaircissements supplémentaires sur les alternatives proposées. De plus amples détails à ce sujet sont donnés par notre partenaire technologique, voir sur le site limitedslip.de.

Conclusion : tous nos autobloquants de différentiels à lamelles existants sur le marché, bloquent suffisamment, selon le Setup, afin d’obtenir la traction souhaitée.

En résumé  : l’autobloquant WESMO présente des avantages significatifs, à savoir :

. L’autobloquant ne perd pas la précontrainte. Ne pas tenir compte des frais d’investissements, car ils seront largement amortis par les coûts d’inspection économisés.

. Dans la zone limite, le véhicule reste gérable, comme, en comparaison, le déplacement de la charge des roues étant considérablement réduit et que la rupture de grip étant atteinte.

. Cela signifie automatiquement aussi de meilleurs temps aux tours pour l’amateur.

. Moins de frottement se traduit par une température de service inférieure, par moins d’usure et par un degré de blocage constant pendant le fonctionnement.

. Même avec des véhicules WESMO ayant un Grip extrêmement élevé, beaucoup de rendement et de couple, des boîtes séquentielles, et même sous des conditions extrêmes de course, l’usure n’est pas un problème.

. Produit par DREXLER – fabriqué en exclusivité pour WESMO par limitedslip.de / Florian Seibold. Toutes les trois images de marque se retrouvent sur l’autobloquant !

Site DREXLER